Comment réussir un entretien d’embauche ? Le guide complet

Comment réussir un entretien d'embauche - Couverture du guide

Si vous êtes à la recherche d’un emploi, d’un stage ou d’une alternance, alors l’entretien d’embauche est l’étape finale et indispensable de votre parcours. Mais y êtes vous préparé?

Une fois votre CV et votre lettre de motivation sélectionnés par un recruteur, celui-ci va forcément vous convier pour passer un entretien d’embauche (ou plusieurs).

L’entretien d’embauche, ou entretien professionnel, est l’étape ultime pour enfin obtenir un poste. Problème : il s’agit d’un exercice délicat, et rien ne doit être laissé au hasard.

Pour vous aider à maîtriser parfaitement l’entretien professionnel, nous avons créé ce guide complet qui vous expliquera, étape par étape, comment réussir un entretien d’embauche et devenir la personne que les recruteurs recherchent tous.

1) Comment préparer un entretien ?
2) Comment faire bonne impression ?
3) Comment réussir les 5 étapes de l’entretien ?
4) Comment conclure votre entretien ?
5) Que faire après l’entretien ?
6) Autres questions courantes

 

1) Comment préparer un entretien d’embauche

 

Ca y est. Votre CV et votre lettre de motivation vous ont permis de vous distinguer, et un recruteur vous a appelé pour vous convier à venir le rencontrer dans quelques jours. Félicitation, mais la route est encore longue, et pour arriver au bout du chemin en vainqueur, vous devez préparer votre entretien.

L’entretien d’embauche est un entretien individuel, d’une durée allant de 30 min à 1h30, durant lequel vous discutez avec un ou plusieurs recruteurs de l’entreprise visée.

Durant les quelques jours qui précèdent votre entretien d’embauche, vous devez tout faire pour arriver le plus prêt possible le jour J. Pour préparer un entretien, vous devez :

– #1 Vous renseigner sur l’entreprise,
– #2 Vous renseigner sur le poste concerné au sein de l’entreprise,
– #3 Vous renseigner sur les personnes qui vous feront passer l’entretien,
– #4 Préparer vos réponses à toutes les questions que peut vous poser l’employeur,
– #5 Préparer et adapter votre discours et la description de vos expériences au poste et à l’entreprise.

prise de note pour se préparer à un entretien d'embauche

 

#1 Vous renseigner sur l’entreprise

Avant de passer un entretien d’embauche, il est impératif que vous appreniez par cœur tout ce qu’il y à savoir sur l’entreprise dans laquelle vous souhaitez travailler. Pour un employeur, un candidat qui ne connait pas bien l’entreprise, son secteur d’activité ou son actualité principale sera éliminé d’office.

En effet, il est paradoxal de prétendre vouloir à tout prix travailler dans une entreprise sans en connaitre les fondements.

Façade d'une entreprisePour éviter ce problème et montrer que vous vous êtes renseigné, recherchez :

    • L’identité et l’histoire de l’entreprise : ayez en tête les principales étapes qui ont fait de l’entreprise ce qu’elle est aujourd’hui. Notez le nom du créateur, le nom du dirigeant actuel, le nombre d’employés, si l’entreprise appartient à un groupe, et si elle est présente à l’étranger.
    • Les performances de l’entreprise : le nombre de filiales s’il y en a, le taux de croissance de l’année précédente, les parts de marché sur son secteur, etc.
    • Les principales activités et produits de l’entreprise et les différents secteurs dans lesquels elle intervient, ainsi que l’importance de chaque activité dans le chiffre d’affaire total du groupe. Vous devez connaitre parfaitement tous les produits et services proposés, car il n’y a rien de pire qu’un candidat qui postule sans savoir très précisément ce que fait l’entreprise.
    • Les valeurs et la culture de l’entreprise : la plupart des grosses entreprises présentent les valeurs qui les régissent sur leur site internet. Veillez à les connaitre parfaitement, pour pouvoir les mentionner habilement dans l’entretien, en montrant que ces valeurs sont également les vôtres.Veillez également à connaitre les méthodes de travail de l’entreprise, les technologies employées, le fonctionnement hiérarchique, etc.
    • L’actualité récente de l’entreprise : veillez à surveiller l’actualité de l’entreprise, et à connaître les grands événements qui ont eu lieu durant l’année en cours ou l’année précédente.

Vous pouvez aisément trouver toutes ces informations sur les sites internet des entreprises, sur Wikipedia, Societe.com, et sur d’autres sites dédiés. Consultez également la presse, des interviews de dirigeants, ou encore les annuaires d’entreprises.

Pendant vos recherches, vous pouvez créer une fiche récapitulative en utilisant des couleurs pour retenir plus facilement les informations clé.

Pour les petites entreprises, l’information peut être bien plus difficile à trouver. Pas d’inquiétude, ces entreprises en sont conscientes, et sont bien plus indulgentes à ce niveau. Mais plus vous en savez, plus vous marquerez des points le jour de votre entretien professionnel.

 

#2 Vous renseigner sur le poste concerné au sein de l’entreprise

Un travailleur à son poste en entreprise

Afin de vous mettre en valeur et de montrer que vous êtes la personne la plus qualifiée pour le poste visé, vous devez en savoir le plus possible sur ce dernier. Pour cela, recherchez sur le site de l’entreprise s’il existe une description de ses différents métiers.

Vous pouvez également réaliser une recherche plus générale sur internet, pour connaitre le fonctionnement et les missions liées à ce poste.

Par exemple, si vous postulez pour un poste « Commercial », commencez par rechercher sur le site de l’entreprise concernée s’il existe une page sur ce poste. Puis faites une recherche plus généraliste sur internet et notez ce que vous trouvez : missions, méthode de travail, qualités requises, etc.

 

#3 Vous renseigner sur les personnes qui vous feront passer l’entretien professionnel

Des recruteurs en entreprise

Dans certaines entreprises, les recruteurs vous informent à l’avance de personnes qui vous feront passer l’entretien d’embauche. Dans ce cas, il est indispensable de faire une recherche sur ces personnes, afin de connaitre leur poste, leurs responsabilités et leur place dans la hiérarchie.

En effet les recruteurs apprécient que vous connaissiez leur nom et prénom, leur poste et leur statut. Cela prouve que vous êtes préparé, et que vous ne laissez rien au hasard.

Veillez donc, si vous savez qui vous fera passer l’entretien individuel, à faire des recherches sur les personnes concernées, en utilisant les moteurs de recherche, Linkedin, Viadeo, etc.

 

#4 Préparer vos réponses à toutes les questions que peut vous poser l’employeur

Prise de note pour une préparation d'un discours

Comme vous le savez, une partie entière de l’entretien d’embauche consiste en des questions-réponses. Si vous souhaitez briller, vous devez être préparé à toutes les questions possibles, et avoir une réponse précise pour chacune de ces questions.

Découvrez toutes les questions possibles plus bas dans l’article.

 

#5 Préparer et adapter votre discours et la description de vos expériences au poste et à l’entreprise.

Tel un caméléon, le candidat à un entretien s'adapte
Tel un caméléon, vous devez vous adapter à votre environnement !

Comme lorsque vous avez rédigé votre CV et votre lettre de motivation, vous devez adapter votre discours d’entretien individuel en fonction de l’entreprise concernée et du poste recherché. Encore une fois, il s’agit de montrer que vous êtes LA personne parfaite pour le poste, et non juste un candidat parmi d’autres.

Grâce aux informations que vous avez accumulées pour vous préparer, vous devez à présent connaître l’esprit de l’entreprise, ses valeurs, et les compétences qui y sont recherchées et valorisées.
A présent, repensez à toutes les informations que vous souhaitez mettre en valeur dans votre entretien, et adaptez-les à ce que recherche l’entreprise.

Quand vous raconterez vos expériences, les compétences recherchées par l’employeur et les valeurs de l’entreprise devront ressortir subtilement de votre récit.

Exemple : si l’une des valeurs fondamentales de l’entreprise est le travail en équipe, mettez l’accent sur vos expériences de travail en groupe, et montrez comment vous en avez tiré le meilleur, et pourquoi vous pensez que c’est une valeur essentielle.

Si vous effectuez correctement l’étape de la préparation, vous avez la garantie de ne pas tomber dans un piège, lié à une question gênante, une information clé que vous ne connaissez pas, ou une erreur sur le poste concerné. Une bonne préparation vous permettra également de réduire très largement votre stress.

Vous l’avez compris, préparer un entretien est primordial pour se garantir un succès. A présent, vous êtes prêt pour le grand saut. Entrons donc dans le vif du sujet, et décryptons les étapes principales d’un entretien professionnel.

 

2) Comment faire bonne impression dès la première seconde et durant tout l’entretien individuel

 

« Vous n’avez qu’une occasion de faire une première impression ». Cette affirmation est particulièrement vraie dans le cas d’un entretien d’embauche. Pensez à cette phrase à partir du moment où vous sortez de chez vous, et ce jusqu’à ce que vous y soyez retourné. Ne laissez rien au hasard, ne donnez pas au recruteur l’occasion de se créer une mauvaise image de vous.

Un homme en costume fait une excellent première impression

Pour illustrer l’importance de la première impression, laissez-nous vous rappeler l’histoire de cet homme qui, en se rendant en métro à son entretien, se montre malpoli envers un autre homme, qui s’avère être son recruteur quelques minutes plus tard durant l’entretien. Nous vous laissons deviner le résultat de l’entretien…

L’entretien professionnel commence avant même de rencontrer le recruteur. Pensez que toutes les personnes rencontrées avant celui-ci peuvent faire pencher la balance : le gardien du parking, la personne de la réception, les personnes dans l’ascenseur, les personnes dans la salle d’attente. Montrez-vous donc comme la personne recherchée par l’entreprise dès votre sortie de chez vous, et ce jusqu’à votre retour.

Veillez également à être parfaitement ponctuel, et même arriver quelques minutes en avance, pour montrer que vous êtes précautionneux et professionnel. Cela vous donne également le temps de vous familiariser avec l’environnement, d’aller aux toilettes si besoin, et de vous poser quelques minutes pour réfléchir avant le grand saut.

Penser enfin à bien éteindre votre téléphone portable, pour éviter une mauvaise surprise durant votre entretien, qui pourrait ruiner tous vos efforts en un seul instant.

Les recruteurs analysent tous les éléments qui les entourent, pas uniquement votre discours. Ne leur donnez rien à critiquer.

 

L’attitude et le langage corporel avant et pendant un entretien individuel

Une étude menée auprès de 80 professionnels du recrutement par l’Agence Kosy révèle que 46% des recruteurs se font une première impression sur le candidat avant même la discussion entamée, en s’appuyant sur sa poignée de main et sa gestuelle.

Diagramme soulignant l'importance de l'apparence
Copyright : Agence Kozy

Vous devez donc travailler sur votre attitude et sur votre gestuelle, afin de donner la meilleure impression possible.

Une fois arrivé face aux personnes qui mèneront l’entretien professionnel, veillez donc à :

    • Donner une poignée de main ferme mais sans forcer, pour montrer votre tempérament fort et actif, mais également votre mesure.

Des hommes et femmes d'affaires se serrent la main

    • Gérer avec aisance et bonne humeur les petites phrases et questions pour briser la glace. Dans la plupart des cas, les recruteurs, en vous serrant la main et en vous installant pour votre entretien, lancent quelques questions ou affirmations pour briser la glace :

Vous avez trouvé facilement ? »

Vous avez le même prénom que mon frère »

Pour faire bonne impression, répondez positivement et en souriant à ces questions, et surtout de manière ouverte. En effet ces questions servent à lancer la conversation et à vous mettre à l’aise. Montrez donc au recruteur que vous comprenez ce code social, et rebondissez sur sa question en incluant quelques informations sur vous.

Des exemples de réponses adaptées :

« Oui, j’ai trouvé très facilement, je connais assez bien ce quartier, j’y ai travaillé il y a quelques années ».

« Ah oui ? C’est un prénom courant dans ma ville d’origine, mais souvent considéré comme original dans d’autres villes. Il est rare de rencontrer des personnes portant ce nom ailleurs que … ».

 

    • Vous asseoir de manière élégante, puis conserver une posture droite et engagée durant tout l’entretien. Tirez votre chaise sans faire de bruit, et asseyez-vous sans vous laisser tomber.Une fois assis, ne retranchez pas vos pieds sous votre chaise. Cela témoigne de votre stress, et de votre non ouverture. Au contraire, vous devez montrer que vous êtes détendu et confiant. Laissez donc vos pieds devant votre chaise, et tenez-vous bien droit.Ne vous appuyez jamais contre votre dossier, car cela établit une distance avec le recruteur. A l’inverse, tenez-vous bien droit et posez vos deux mains sur la table. Cela montre que vous vous engagez dans la conversation, et que vous n’avez pas peur.Attention à ne pas aller trop loin, ne posez pas vos coudes sur la table, pour ne pas non plus « envahir » l’espace de vos interlocuteurs.
    • Avoir une attitude détendue et confiante. Comment ? En restant souriant. En effet, une étude de l’université Penn State, aux Etats-Unis, montre que le sourire est le premier élément qui témoigne de la confiance d’une personne, mais aussi de sa compétence. De plus, celui-ci est contagieux, et rend également vos interlocuteurs plus positifs. Alors pensez à sourire !

Une candidate à un entretien sourit

    • Gérer votre regard. Si votre regard est tourné vers le sol ou vers vos mains lorsque vous parlez, vous montrez aux recruteurs que vous êtes stressé, manquez de confiance, et peinez à vous imposer.Veillez donc regarder votre interlocuteur dans les yeux, sans toutefois trop insister pour ne pas le gêner. Si vous avez plusieurs personnes en face de vous, regardez-les dans les yeux tour à tour tout au long de la conversation, pour prouver votre confiance et votre aisance en groupe.Le secret d’une bonne attitude et du bon regard est l’équilibre. Agissez de manière à montrer votre assurance, votre positivité, sans toutefois en faire trop, et donner l’air trop détendu, comme si vous étiez dans votre salon.

 

Quelle tenue porter pour un entretien d’embauche ?

Zoom sur une cravate

Préparer un entretien, c’est aussi penser à sa tenue. En entretien d’embauche, votre apparence, vos vêtements et votre style jouent un rôle très important.

En effet, 63% des recruteurs accordent une grande importance à l’apparence et au look. De plus, pour 37% de ces mêmes recruteurs, l’apparence aurait même une influence dans la décision finale d’embauche.

Vous devez donc choisir une tenue parfaitement adaptée pour votre entretien, car celle-ci est un pré requis essentiel pour les recruteurs.

Or, il n’existe pas de tenue universelle pour un entretien d’embauche. La tenue idéale changera en fonction du secteur dans lequel vous souhaitez travailler, en fonction de la culture d’entreprise, ou encore du pays dans lequel vous postulez. Par exemple, la tenue exigée pour un entretien en banque sera radicalement différente de celle exigée pour un poste de graphiste.

Toutefois, pour vous présenter sous votre meilleur jour pour un entretien d’embauche, voici la marche à suivre :

    • Renseignez-vous sur l’entreprise. En fonction du domaine d’activité, les codes vestimentaires peuvent être radicalement différents. Ainsi la tenue d’entretien d’une grande banque diffère de celle d’une petite start-up.Dans certaines entreprises, le personnel, peu importe le poste occupé, travaille en costume cravate tous les jours, alors que dans d’autres le short peut être accepté en été.Pour connaitre la tenue la plus adaptée à l’entreprise concernée, analysez l’identité visuelle de celle-ci (sur son site internet par exemple), ainsi que ses valeurs (certaines entreprises prônent des valeurs plus « strictes » que d’autres, ce qui est un bon indice pour choisir son look). Rendez-vous également dans la partie « Equipe » du site internet, pour analyser le style vestimentaire de travail du personnel. Vous pouvez aussi regarder les profils Linkedin de certains salariés de l’entreprise pour vous inspirer de leur tenue vestimentaire.Enfin, pour aller encore plus loin, vous pouvez aussi vous rendre devant l’entreprise, à midi par exemple, pour observer ses membres et leur tenue.
    • Demandez directement (en cas de réelle incertitude). Si vraiment votre recherche sur l’entreprise n’est pas fructueuse, vous pouvez également demander directement à la personne qui vous a contacté pour vous proposer l’entretien.Un exemple de réponse :

« Bonjour,

Merci pour votre message.

Je serais ravi de rencontrer quelques membres de votre équipe jeudi prochain à 16h lors d’un entretien dans vos locaux. Pourriez-vous me renseigner sur la tenue appropriée pour un entretien dans votre entreprise ?

Merci,

Cordialement,

Marc. »

    • Adaptez votre tenue au poste visé. En plus de la concordance avec l’identité de l’entreprise et ses valeurs, votre tenue doit également être cohérente par rapport au poste visé dans celle-ci.Ainsi, même dans une start-up ayant une identité très souple, vous devrez adapter votre tenue au poste visé pour vous assurer une bonne crédibilité.Vous pouvez par exemple difficilement postuler au poste de directeur associé en portant un jean et des baskets.Même dans la plus petite entreprise qui soit, pensez que votre tenue est un gage de crédibilité. Évitez-donc les fantaisies, et optez pour du sobre.
    • Adoptez les classiques : le costume pour les hommes, le tailleur ou pantalon pour les femmes. Pour la grande majorité des postes en entreprise, le costume deux pièces avec cravate et le tailleur sont des normes « passe-partout ». Si vous avez trop d’interrogations ou un doute sur la tenue à porter, alors optez pour ces deux solutions.Hommes : un costume aux couleurs sobres, non brillant, accompagné de chaussures de costume marrons ou noires, d’une ceinture noire, d’une chemise blanche, et d’une cravate noire ou grise (vous pouvez choisir un peu de couleur, mais ne prenez pas de risque avec quelque chose de trop voyant).

 

Des femmes habillées pour un entretien d'embauche

 

    • Femmes : un tailleur ou un pantalon de couleur sobre, avec une chemise blanche ou noire. Le noir fonctionne toujours, mais des gris peuvent également fonctionner en été. Veillez à ne pas choisir une jupe de tailleur trop courte : la hauteur des genoux est recommandée. Pour les chaussures, choisir également des couleurs sobres. Enfin, les collants noirs sont recommandés. Les accessoires peuvent faire bon effet, s’ils ne sont pas trop voyants ou fantaisistes.Si vous n’avez pas de costume, et ne souhaitez pas investir, vous pouvez choisir de mettre un pantalon du même style que celui d’un costume, accompagné de chaussures de costume, et d’une simple chemise blanche. Cette solution n’a lieu d’être que si l’entreprise accepte une tenue légèrement plus décontractée que le costume.
    • Ne choisissez jamais une tenue trop décontractée. Bannissez les jeans, les baskets, les t-shirts, etc. Même dans une entreprise au style « casual », vous ne pouvez choisir ce type de vêtements. Il s’agit d’un entretien professionnel, et non d’une simple sortie en ville.
    • Assurez-vous que votre tenue est irréprochable. Que vous choisissiez un style simple et léger ou le costume cravate complet, vous devez dans les deux cas être irréprochable : vêtements aux couleurs unies, vêtements propres et repassés, et à la bonne taille.

 

Que devez-vous apporter pour votre entretien d’embauche ?

Des CVs

Pour passer votre entretien d’embauche, vous ne devez pas vous présenter les mains vides. En effet, les documents que vous prévoyez pour l’entretien jouent également sur l’impression donnée.

Pour apparaître comme le professionnel que vous êtes auprès du recruteur, vous devez arriver avec une sacoche au style très professionnel, contenant les éléments suivants, indispensables pour vous mettre en valeur :

    • Votre CV et votre lettre de motivation. Imprimez au moins 3 exemplaires de chaque, afin d’avoir plusieurs exemplaires à distribuer au cas où plusieurs personnes se trouveraient en face de vous.
    • Un bloc-notes, de quoi noter. Durant certains entretiens, il peut être nécessaire de noter certaines informations données par le recruteur, ou encore d’utiliser un brouillon pour réfléchir à l’écrit.Il est donc bien vu par les recruteurs de se montrer prévoyant et de préparer de quoi écrire. Cela prouve aussi que vous donnez de l’importance aux informations, à l’inverse d’un autre candidat qui se contentera de « retenir » l’essentiel.
    • Exemples de travaux, lettres de recommandation. Dans certains métiers, comme les métiers créatifs, il peut vous être demandé de consulter votre « book » ou des exemples de travaux.Veillez donc à avoir ces documents en plusieurs exemplaires, prêts à être utilisés. Si vous avez des lettres de recommandations d’anciens employeurs, n’hésitez pas à en imprimer plusieurs exemplaires, au cas où celles-ci intéresseraient votre recruteur.

Un bloc note

    • Autres documents que vous jugerez utiles. Si d’autres documents vous paraissent importants ou utiles, n’hésitez pas à en imprimer plusieurs exemplaires.Par exemple des photocopies de votre diplôme, des bulletins de salaires ou attestations de travail pour justifier vos précédentes expériences, ou encore une carte de visite si vous en avez une.

 

3) Comment réussir les 5 étapes de l’entretien

 

Une fois les recruteurs rencontrés, vous entrez dans le vif du sujet, l’entretien peut commencer. Il s’agira d’un échange entre vous et ces derniers, durant un période allant de 30 minutes à 1h30.

En général, un entretien se décompose en 5 étapes, que vous devez toutes réussir :

 

#1 L’Introduction

Dans la plupart des cas, les recruteurs commencent par se présenter, parfois présenter l’entreprise et ses services, et rappeler le contexte de l’entretien : pourquoi vous êtes ici, pour quel poste, et comment va se dérouler l’entretien.

Soyez très attentif à ce moment, vous pourriez glaner des informations cruciales sur vos interlocuteurs et l’entreprise.

 

#2 La présentation du candidat

Un candidat à un entretien

Une fois l’introduction faite, la seconde partie de l’entretien vous est consacrée, et vous allez prendre la parole. Le recruteur vous demandera alors de vous présenter en quelques minutes : « Parlez-moi de vous ».

Vous expliquerez alors qui vous êtes, d’où vous venez, où vous avez étudié, le diplôme que vous avez ou visez, vos expériences, et pourquoi vous êtes ici aujourd’hui.

Se présenter soi-même est un exercice délicat qu’il faut soigneusement préparer. S’agissant de la première partie de l’entretien où vous prenez la parole, vous ne pouvez pas vous permettre d’être maladroit d’entrée.

Cette partie est également très importante car elle représente l’occasion de mentionner les thèmes, expériences et points forts sur lesquels vous souhaitez être questionné par le recruteur plus tard durant l’entretien. Veillez donc à perfectionner cette présentation pour le rendre attractive, claire, et surtout pleine de ressources à exploiter pour converser et vous mettre en valeur.

Pour réaliser une présentation parfaite, voici les 3 phases que vous devez suivre :

    • Phase 1 : état civil et études
      Commencez votre présentation par annoncer qui vous êtes, vos nom et prénom, votre origine et votre âge. Enchainez ensuite sur les études que vous avez choisies, en expliquant pourquoi, et en citant le diplôme le plus important que vous avez obtenu ou que vous souhaitez obtenir.Faites ensuite un lien logique entre vos études et vos expériences professionnelles, soit la phase 2.
    • Phase 2 : expériences professionnelles
      Vous allez ensuite mentionner, de manière plus précise que les informations de la partie précédente, vos expériences professionnelles.Veillez à souligner les expériences qui auront le plus de poids aux yeux du recruteur, ou celles impliquant des connaissances et des compétences requises pour le poste auquel vous postulez. Ne mentionnez pas les expériences n’ayant aucun lien avec le poste visé.Choisissez ensuite une expérience en particulier, une mission, et détaillez-la, chiffres et accomplissements à l’appui. L’occasion pour vous de montrer comment vous avez utilisé les compétences et connaissances valorisées par l’entreprise à laquelle vous postulez en situation professionnelle réelle.L’occasion également de montrer, à travers cet exemple précis, que vos valeurs dans le travail sont les mêmes que celles de l’entreprise visée.Enfin, faites une transition pour en venir au poste actuel, à la raison pour laquelle vous êtes ici, soit la phase 3.
    • Phase 3 : Votre futur professionnel, et le poste auquel vous postulez.
      Terminez votre présentation en expliquant ce que vous souhaitez accomplir professionnellement dans le futur, et en expliquant logiquement pourquoi vous êtes là. Cette explication doit découler du reste de votre présentation, et donc être parfaitement cohérente.Démontrez pourquoi ce poste est parfaitement adapté à ce que vous recherchez, et ce que vous pourriez apporter en étant sélectionné.

Un candidat à un entretien d'embauche dessine son futur

Une fois ces 3 phases accomplies, le recruteur disposera d’assez d’éléments pour vous poser des questions durant tout l’entretien, sur des thèmes sur lesquels vous pouvez vous mettre en valeur.

Lors de votre préparation de ces 3 phases, veillez à suivre les principes suivants :

    • Adapter votre discours à l’offre en question, au poste, et à l’entreprise.
      Durant votre préparation pour votre entretien, vous avez pris le temps de vous renseigner en détails sur l’entreprise, son fonctionnement et ses valeurs, sur le poste et les compétences qui sont requises.Durant votre présentation, vous devez montrer, à travers le récit de vos expériences, que vous partagez entièrement les valeurs de l’entreprise et que vous possédez les compétences requises pour le poste à travers des exemples précis.Par exemple, si une des valeurs principales de l’entreprise est le travail en équipe, et que le poste recherché en prévoit beaucoup, vous devez raconter comment vous avez excellé dans ce domaine dans une de vos expériences.Veillez à couvrir toutes les compétences et qualités décrites dans l’offre et à reprendre les mots clés tels quel, sans pour en autant en faire trop. Pensez à l’équilibre, votre récit doit paraitre parfaitement naturel.
    • Être précis, concret, et utiliser des exemples.
      Pour être crédible, vos affirmations doivent être précises, et renvoyer à des exemples concrets. Vous ne pouvez pas affirmer que vous excellez dans le « travail en équipe » sans donner un exemple précis, en situation professionnelle, où vous avez brillé en équipe.Veillez donc à illustrer vos propos, pour asseoir votre crédibilité.
    • Éliminer le superflu.
      Par souci de cohérence et d’efficacité de votre discours, n’hésitez pas à supprimer de votre discours les expériences qui n’ont aucun lien avec le poste et les compétences visées.Vous ne devez mentionner que ce que le recruteur veut entendre et utiliser pour vous questionner par la suite, et ce qui vous met en valeur.Ne perdez donc pas votre interlocuteur avec des expériences peu valorisables, et qui ne vous mettent pas en valeur vis-à-vis du poste visé.
    • Penser à la cohérence.
      La cohérence de votre discours est un aspect primordial durant l’ensemble de votre entretien. Pour un recruteur, il est très désagréable de faire face à un candidat qui « part dans tous les sens », et qu’il est difficile de cerner.Veillez donc à faire en sorte que vos propos, vos expériences et vos passions soient toutes liées entre elles par un fil rouge. L’enchainement de vos études, de vos expériences, de vos voyage et autres doivent entrer dans une logique globale très facile à discerner.Les recruteurs apprécient beaucoup de pouvoir « cerner » un candidat, et comprendre ce qui l’a motivé toute sa carrière et le motive aujourd’hui. L’absence de cohérence vous pénalise beaucoup, et vous éloigne du poste. Le recruteur pourra également penser que vous mentez sur certains points.
    • Avoir une bonne attitude et un bon langage corporel.
      Votre présentation représente également une occasion pour le recruteur de mesurer votre aisance à l’oral, votre élocution, votre style.Veillez à bien vous tenir droit, mains croisées sur le bureau, et à parler lentement, de manière la plus décontractée possible.

Un candidat avec une attitude souriante et un bon langage corporel

Un exemple de présentation :

Poste visé : Community Manager – Responsable des réseaux sociaux de l’entreprise

Compétences requises : travail en équipe, bonne connaissance du web, des outils de gestion des réseaux sociaux, des outils d’analyse du trafic d’un site internet. Aisance dans l’écriture d’articles quotidiens. Maitrise de l’anglais appréciée.

Valeurs : bonne humeur, convivialité, travail en équipe.

Présentation :

« Bonjour,

Je m’appelle Marc, j’ai 23 ans et je suis originaire de Lyon.

Je suis depuis très jeune passionné par l’écriture et le journalisme. Je me suis donc naturellement orienté vers une filière littéraire, obtenant un BAC L. Durant mes années de lycée, j’ai vu monter progressivement l’importance des nouvelles technologies, et particulièrement des réseaux sociaux. J’ai donc décidé d’étudier le journalisme 2.0 et la gestion de communautés via les réseaux sociaux en réalisant un master « Nouveaux médias » à l’Ecole de commerce de Lyon.

Dans le cadre de ma formation, j’ai eu la chance de réaliser plusieurs expériences en entreprise. J’ai tout d’abord réalisé un stage de 6 mois comme Community Manager chez « XXX », à Londres, où ma mission consistait à augmenter le trafic du site internet via les réseaux sociaux. En équipe avec un rédacteur en chef et un graphiste, j’ai rédigé de nombreux articles, mené des interviews, et géré les communautés de l’entreprise. J’utilisais le logiciel Hootsuite pour gérer plusieurs réseaux sociaux à la fois, et analysais mes résultats via le compte Google Analytics pro de l’entreprise. En 6 mois, le succès de notre équipe a été total, avec une augmentation de 20% de notre présence sociale, et une hausse de 123% du trafic du site internet.
J’ai énormément apprécié cette expérience, car le travail en équipe y était essentiel, et nous permettait d’obtenir une efficacité record, et tout cela dans une excellente ambiance. De plus, l’immersion en Angleterre m’a permis de perfectionner mon anglais, et de découvrir une nouvelle culture.

Par la suite, durant ma dernière de master, j’ai obtenu mon diplôme « Nouveaux Médias », et ai réalisé une nouvelle période en entreprise de 6 mois. J’ai cette fois travaillé comme « Responsable médias » de l’entreprise « XXX ». J’ai alors pu perfectionner ma maitrise des outils de gestion des réseaux sociaux et d’analyse du trafic d’un site web, tout en dirigeant une petite équipe de 2 personnes. A la fin de ma période à ce poste, le trafic du site avait augmenté de 86%, et les présences sur les réseaux sociaux de 34%.

A présent diplômé, et très satisfait de mes précédentes expériences, j’ai choisi de continuer dans cette voie, et de continuer à me perfectionner. Pour cela, je souhaite travailler dans une entreprise avec laquelle je partage des valeurs, et où existent de vrais challenges et un réel investissement dans les réseaux sociaux.

J’ai donc tout de suite pensé à votre entreprise, car votre activité principale, votre méthode de travail, et votre vision du futur me parlent énormément. Le poste de « Responsable des réseaux sociaux » de l’entreprise coïncide parfaitement avec mes attentes, et j’estime pouvoir participer positivement au succès de votre entreprise en remplissant cette fonction.

Voici donc la raison pour laquelle je me présente devant vous aujourd’hui. »

 

#3 Les questions du recruteur

Cette étape est la suite logique de votre présentation. Le recruteur va alors reprendre la parole, et entrer dans les détails. Pour cela, il va reprendre certains éléments de votre présentation, et vous questionner dessus, pour avoir plus d’informations.

Mais le recruteur va aussi vous poser des questions non liées à votre présentation, afin de tester votre caractère, la cohérence de votre discours, et votre capacité à gérer des questions délicates.

Les questions du recruteur lui serviront :

  • A creuser certains points de votre présentation
  • A tester votre motivation
  • A tester vos connaissances
  • A tester votre cohérence
  • A savoir comment vous agirez si vous obtenez le poste.

Voici les 85 questions les plus posées en entretien d’embauche par les recruteurs :

Questions d'entretien - personnalitéQuestions d'entretien - motivationQuestions d'entretien - précédents emploisQuestions d'entretien - expérienceQuestions d'entretien - compétencesQuestions d'entretien - travail en entrepriseQuestions d'entretien - curiosité, entreprise, futur professionnelQuestions d'entretien - test

Vous devez donc répondre de la meilleure manière possible à ces questions. Pour cela, quelques principes à suivre :

    • Toujours rester cohérent. Les questions étant posées pour vous tester, parfois même pour vous déstabiliser, ne perdez pas le fil. Maintenez votre ligne directrice, ne dites pas « oui » à tout pour faire plaisir, restez cohérent avec la personne que vous voulez vendre.
    • Montrer de la curiosité et une grande ouverture d’esprit. Les recruteurs peuvent vous questionner sur des domaines très variés. Veillez à montrer votre intérêt pour de nombreux domaines, et votre curiosité naturelle.
    • Etre souriant et positif, et souligner votre capacité à trouver des solutions. Que vous parliez d’expériences positives ou négatives, restez souriant du début à la fin, et surtout positif.Montrez que vous savez rebondir, que vous apprenez de vos erreurs, et que vous n’êtes pas du genre à abandonner car les défis vous animent.Illustrez avec quelques exemples concrets où vous avez trouvé des solutions efficaces à un problème.
    • Faire des liens vers des expériences et des points forts dont vous souhaitez parler. Si vos réponses sont cohérentes, alors vous devriez pouvoir, à travers certaines de celles-ci, faire des liens vers des expériences dont vous voulez parler.L’occasion pour vous d’entrainer le recruteur sur un terrain où vous avez beaucoup à lui montrer pour vous mettre en valeur.
    • Rester humble. Même si vous êtes peut être la meilleure personne pour le poste, ou que vous voulez paraître excellent, pensez tout de même à faire preuve d’humilité.Il est très agaçant pour un recruteur de tomber face à un candidat imbu de lui-même, pensant tout savoir sur tout.Au contraire, mieux vaut montrer que vous avez un grand nombre de qualité et compétences, et que vous souhaitez toujours progresser, et combler vos faiblesses.Reconnaître ses imperfections pour les corriger est également une qualité recherchée par les recruteurs, bien plus qu’une personne quelque peu « bornée ».
    • Transformer le négatif en positif. A plusieurs reprises, à travers les questions des recruteurs, vous devrez mentionner des points faibles, des défauts, des échecs personnels et professionnels.Une seule règle : transformez toujours ces expériences en quelque chose de positif. Montrez que vous êtes conscient de ces points négatifs, et que vous travaillez de manière positive à les corriger pour devenir toujours meilleur dans la vie et au travail.

Transformer le négatif en positif

    • Rester naturel. Pour plusieurs questions délicates ou des questions « test », vous pouvez être tenté de donner une réponse stéréotypée pour vous mettre en valeur. Mauvaise idée.Si vous souhaitez vous distinguer des autres candidats, et montrer à vos interlocuteurs que vous êtes honnête, alors restez naturel.Par exemple, ne répondez pas que votre principale qualité est le « perfectionnisme » et que votre modèle est Bill Gates.Ces réponses très classiques vous nuiront plus qu’elles ne vous apporteront. A l’inverse, une réponse honnête, plus authentique, vous mettra bien plus en avant si elle est cohérente avec votre discours, et souligne tout de même vos qualités.

En suivant ces principes, vous devriez pouvoir donner des réponses convaincantes et valorisantes aux recruteurs. Vous enchaînerez ensuite avec l’étape suivante.

 

#4 La présentation du recruteur

Une fois la séance de questions réponses terminée, le ou les recruteurs en sauront assez sur vous pour enchainer sur une présentation d’eux-mêmes, de leur poste, leurs responsabilités, et leur rôle dans l’entreprise.

Les recruteurs vous donneront de nombreuses informations sur le fonctionnement de leur travail, de leur équipe, etc.

Encore une fois, veillez à être très attentif aux informations qu’ils vous donneront, car celles-ci vous serviront pour l’étape suivante, où vous leur poserez des questions.

 

#5 Les questions du candidat

Une fois les présentations de votre/vos interlocuteurs terminées, ceux-ci vous demanderont alors si vous avez des questions : « Avez-vous des questions ? ».

Il est fortement recommandé de ne pas négliger cette étape et de poser plusieurs questions pour relancer une discussion. De cette manière, vous faites preuve de curiosité, et prouvez votre intérêt pour l’entreprise et son fonctionnement.

Attention en revanche à ne pas répéter une information déjà donnée par vos recruteurs durant leur présentation, où à poser une question dont vous devriez avoir la réponse. Pour cela, observez les 85 questions présentées dans l’étape 3, et veillez à ne pas poser ces questions aux recruteurs, sauf si le sujet n’a pas encore été mentionné dans l’entretien.

Voici quelques 25 questions que vous pouvez poser :

Question à poser en entretien - Sur l'entrepriseQuestion à poser en entretien - Sur le posteQuestion à poser en entretien - Sur le recruteurQuestion à poser en entretien - Étapes suivantes

Attention, ne posez pas plus de 5 ou 6 questions, mais essayez surtout d’entamer une discussion permettant de vous mettre en valeur. Vous pouvez par exemple sélectionner une question de chaque section du document ci-dessus.

Vous connaissez à présent le détail des 5 étapes clés d’un entretien, et savez comment briller dans chacune de ces étapes. A présent, revenons sur d’autres informations importantes à connaitre, liées à l’entretien d’embauche.

 

4) Comment conclure votre entretien d’embauche ?

 

Une fois les 5 principales étapes de l’entretien réussies, il est alors temps de conclure l’entretien de recrutement. Comme lors de votre arrivée, et votre « première impression », vous devez laisser une excellente « dernière impression » au recruteur.

La conclusion doit donc se faire sur une note très positive, et prouver à nouveau votre motivation pour le poste, et votre professionnalisme.

Remercier les recruteurs pour conclure un entretien

Pour conclure parfaitement un entretien, voici les 5 étapes à suivre :

    • #1 Remerciez les recruteurs, et confirmez votre forte motivation pour le poste et votre intérêt pour l’entreprise. Une fois la séance de questions au recruteur terminée, celui-ci mentionnera que la fin de l’entretien est arrivée.Vous allez alors devoir conclure.Commencez par remercier votre/vos recruteurs pour cet entretien, puis soulignez à quel point le poste et l’entreprise vous semblent parfaitement adaptés à ce que vous recherchez. Ajoutez également que cet entretien a été très enrichissant, et à confirmé votre envie d’intégrer leur équipe. Exemple :

« Merci pour cet entretien, j’ai obtenu de nombreuses réponses sur le poste, sur l’entreprise, et sur le fonctionnement de vos équipes. En me basant sur mes recherches et sur la discussion que nous venons d’avoir, je suis encore plus motivé qu’avant par ce poste, et je serais ravi de travailler au sein de votre équipe. »

    • #2 Proposez plus d’informations et des éléments supplémentaires aux recruteurs. Une fois votre intérêt pour le poste et votre volonté d’intégrer leur équipe soulignés, vous pouvez alors souligner à nouveau votre motivation, en proposant de fournir plus d’informations pour aider vos recruteurs à prendre leur décision.Exemple :

« Y-a-t-il d’autres éléments que je pourrais vous apporter pour vous aider à prendre votre décision ? »

    • #3 Renseignez vous sur les prochaines étapes du recrutement. Afin de montrer que le poste vous intéresse, et de montrer que vous êtes une personne active, renseignez-vous sur les prochaines étapes de leur recrutement.Cette étape est l’occasion de savoir si d’autres candidats passent des entretiens, combien de temps vous devrez attendre avant une décision ou un autre entretien, etc.
    • #4 Demandez à partir de quand vous pouvez les relancer. A nouveau, afin de confirmer votre motivation et votre caractère actif, vous pouvez demander au recruteur à partir de quand vous pouvez le recontacter pour avoir des nouvelles sur le processus de recrutement.En plus d’une preuve de motivation, cette étape prépare le recruteur à votre futur appel, rendant ce dernier moins agressif.
    • #5 Ne partez pas les mains vides, notez les contacts. Enfin, avant de partir, demandez à votre/vos recruteurs leur carte, ou des informations pour les contacter. Cela souligne votre professionnalisme.

Une fois ces 5 étapes réalisées, vous pouvez remercier à nouveau vos recruteurs, puis vous retirer. Félicitations, vous avez réussi avec brio votre entretien de recrutement !

Un candidat et un recruteur se serrent la main

 

5) Que faire après l’entretien ?

 

Une fois l’entretien terminé, vous pouvez décompresser. Le processus n’est pas terminé, mais vous avez achevé l’étape la plus importante et la plus difficile.

Comme il n’est jamais garanti que vous soyez recruté, il est important de prendre du recul après chaque entretien, et de faire un bilan. Une fois chez vous, à tête reposée, notez :

    • Vos points forts durant l’entretien :
      Notez toutes les questions et parti de votre récit où vous sentez que vous avez brillé, et les attitudes (regard, position) dont vous êtes satisfait.
    • Vos points faibles durant l’entretien :
      Question difficile, bégaiement dû au stress, regard fuyant, notez tout ce qui s’est passé négativement durant l’entretien.
    • Faites le bilan, et corrigez toutes vos faiblesses.
      Une fois vos points forts et points faibles identifiés, vous devez exploiter ces données pour corriger vos imperfections et rendre encore plus visibles vos points forts.De cette manière, vous serez encore plus fort et prêt pour un potentiel autre entretien.

Une fois votre débriefing effectué, vous devez préparer vos relances du recruteur. Concrètement, il s’agit de relancer, sur une base régulière, le recruteur afin que celui-ci vous tienne au courant de l’avancement du processus de recrutement, et conserve votre candidature dans un coin de sa tête.

Voici les 2 relances que vous devez effectuer :

Pour répondre à cette question :

    • #1 Le lendemain de l’entretien, par mail.
      Le lendemain de l’entretien, envoyez un mail à la personne en charge du recrutement, ou directement à la personne qui vous a fait passer l’entretien, pour la remercier à nouveau, et confirmer votre grande motivation pour le poste.Exemple :

« Bonjour,

Je tenais à vous remercier pour l’entretien de recrutement auquel vous m’avez convié hier, et vous confirmer mon intérêt pour le poste de XXX.

Mes recherches personnelles et notre discussion d’hier ont conforté ma motivation pour cette fonction, et je pense posséder les qualités et compétences requises pour être un bon élément dans votre équipe.

Je me tiens à votre disposition pour tout renseignement supplémentaire, et pour les prochaines étapes du processus de recrutement.

Cordialement,

Marc. »

Un chat au téléphone
Relancez votre recruteur par téléphone une semaine après votre entretien !
    • #2 Une semaine après l’entretien, par téléphone.
      Environ une semaine après votre entretien, téléphonez à la personne qui vous a fait passer votre entretien, vous devriez avoir demandé son numéro direct à la fin de l’entretien. Dans le cas contraire, demandez à être mis en relation avec cette personne.Une fois en contact, rappelez brièvement qui vous êtes, et renseignez-vous, sans trop insister, sur l’état d’avancement du processus de recrutement, et sur la date de leur prise de décision. L’occasion de rafraîchir la mémoire du recruteur, et montrer votre motivation.Ne soyez pas insistant, et demandez également au recruteur s’il a besoin de plus d’informations à votre propos, ou encore s’il a besoin de vous revoir.Exemple :

« Bonjour,

Je suis XXXX, nous nous sommes rencontré la semaine dernière lors d’un entretien pour le poste de XXX.

Je tenais à vous demander où en était le processus de recrutement, et à vous demander si vous aviez besoin d’éléments supplémentaires pour prendre votre décision […]»

Une fois ces 2 relances effectuées, vous devriez avoir une réponse rapidement. Positive ou négative, vous serez au moins fixé, et aurez accompli tout votre possible pour réussir.

 

6) Autres questions courantes sur l’entretien d’embauche

 

# 1 Peut-on parler salaire en entretien individuel ?

Des billets et pièces, en euro

Durant certains entretiens professionnels, vous pouvez être tenté de demander le niveau de salaire prévu pour le poste que vous visez. Mais attention, le sujet de l’argent est toujours délicat, et il serait dommage de détruire votre performance en passant pour quelqu’un d’obnubilé par l’argent.

Il est recommandé d’attendre que le recruteur aborde lui-même le sujet, à travers la question classique : « Quelle sont vos prétentions salariales ? ».

Pour répondre à cette question :

    • Renseignez-vous. Recherchez avant de passer un entretien individuel quelles sont les salaires moyens dans l’entreprise, et les salaires pour le type de poste que vous visez dans ce secteur d’activité.
    • Si le sujet est mentionné en début d’entretien, faites-en sorte de repousser la question en fin d’entretien, en avançant que vous souhaitez en savoir plus sur le poste, sur les méthodes de travail dans l’entreprise, pour pouvoir déterminer dans quelle mesure votre profil correspond au poste, et le salaire qui serait adapté.
    • Une fois la question posée en fin d’entretien, commencez par montrer comment et pourquoi vous allez exceller au poste visé, en mettant en avant vos compétences et votre expérience. Prouvez que vous valez un salaire attractif.
    • Mentionnez ensuite la fourchette de rémunération que vous aimeriez toucher, en la justifiant par votre ancien salaire à un poste similaire, par vos recherches sur les salaires de postes similaires dans d’autres entreprises, et par vos compétences et les succès que vous pourriez apporter à l’entreprise en occupant le poste.Exemple :

« En me basant sur les compétences requises pour le poste dont nous venons de discuter, mes connaissances et mon expérience, je serais satisfait et très motivé par un salaire compris entre XXX et XXX euros. »

Attention : quand vous mentionnez un chiffre, veillez à vous renseigner sur les salaires pratiqués dans l’entreprise, et sur les grilles de salaire liées à votre diplôme et votre niveau d’expérience.
Un chiffre non réaliste peut nuire à votre candidature, et vous faire passer pour quelqu’un de déconnecté de la réalité. Encore une fois, préparer son entretien est primordial.

 

#2 Peut-on mentir en entretien d’embauche ?

Comme nous l’avons souligné plusieurs fois, le plus important dans un entretien est la cohérence de vos propos, et du personnage que vous souhaitez « vendre » aux recruteurs.

Ainsi, il est déconseillé de mentir, car à moins d’être très doué, les faiblesses de votre argumentation et les incohérences de votre profil seront facilement visibles par les recruteurs. Mieux vaut bien préparer son entretien, afin d’avoir un profil attractif sans mentir.

Si vous voulez « tricher », contentez-vous d’embellir des réalités, de rajouter quelques détails pouvant vous mettre en valeur mais qui n’ont pas réellement existé. De cette manière, vous ne risquez pas de vous faire repérer comme un menteur par le recruteur, et la cohérence de vos propose sera intacte.

Un homme heureux en costume

 

Vous savez à présent comment réussir un entretien d’embauche! Si vous avez des expériences d’entretiens à partager, ou des questions supplémentaires, n’hésitez pas à commenter !

Nous répondons à toutes les questions, et sommes très intéressés par vos expériences en entretiens professionnels. Grâce à vous, nous pourrons continuer à écrire des articles adaptés à vos problèmes.

Merci,

L’équipe Contrat d’Apprentissage.

9 Commentaires

  1. Bonjour,

    J’ai un entretien d’embauche demain matin au téléphone. Actuellement, cela fait deux mois que je suis dans une nouvelle société et je veux changer parce que le système managériale ne me convient pas, les collaborateurs ne sont pas réactifs et il y a moins de pression car les gens ne veulent pas trop travailler. Or j’ai peur d’évoquer toutes ses raisons à mon recruteur de peur qu’il n’apprécie pas car s’il me demande pourquoi je veux changer alors que je viens à peine d’intégrer une entreprise.
    Que me conseillez-vous? Dois-je dire la vérité? car pour moi c’est vraiment à cause du système managérial et la non réactivité des collaborateurs que je pense que cet environnement ne me convient pas. Moi j’aime travailler dans un système avec un bon management et avec pleins de challenges.

  2. Bonsoir mercredi j’ai un entretiens d’embauche pour un BAC PRO en mécanique automobile en apprentissage et en alternance je voudrais savoir quelle tenue porté et si vous pouviez me donner quelques informations qui pourrais m’aider, j’ai 15 ans et je suis très timide je ne suis pas bavard et pas très ouvert aux discussions je suis assez tressé… Avoir quelques conseils me soulagerais vraiment, merci à l’avance
    Alexandre

    • Bonjour Alexandre,

      Bravo pour votre entretien ! C’est déjà une première étape de réussie 😉 Pour la tenue faites simple, l’objectif c’est de montrer que vous êtes sérieux. Si vous n’avez pas de costume rien de catastrophique, arrangez-vous pour porter un pantalon sobre, avec si possible une chemise blanche, en vous assurant que ces vêtements soient propres, à votre taille, et bien repassés.

      Pour lutter contre la timidité et le stress malheureusement pas de remède miracle.

      Si vous appliquez les conseils dispensés dans cet article, vous aurez déjà une ligne de conduite à suivre susceptible de vous rassurer. Pour la compléter nous pouvons vous recommander de prendre du recul sur l’enjeu de l’entretien, en vous focalisant sur un objectif : faire de votre mieux. L’objectif c’est d’être détendu, attentif et réactif. Mettez toutes les chances de votre côté en vous préparant au mieux, afin notamment de connaitre par cœur les grandes lignes de votre présentation. Et ne perdez pas de vue que vous ne jouez pas votre vie, un refus n’a rien d’exceptionnel et ne consiste pas en un jugement définitif de vos capacités et de votre personne. Ayez confiance en vous, tentez à fond votre chance, et faites en sorte de sortir de cet entretien sans regret. Quel que soit la réponse ce sera déjà une belle réussite, et en cas de refus un très bon entraînement pour votre prochain entretien !

      Bon courage pour mercredi 🙂

      L’Équipe Contrat d’Apprentissage

  3. Commenter : j’apprécie énormément cet article, parce qu’il me permet de me conforter davantage.

    • Bonjour Elis,
      Merci pour cette remarque.
      Après vérification il semble malheureusement que le problème ne vienne pas du lien mais du site http://www.apprentissagelr.fr qui est inaccessible. Reste à espérer que la Région Languedoc Roussillon et les partenaires responsables de cette bourse d’apprentissage réagiront rapidement.
      Cordialement,

      L’Equipe Contrat d’Apprentissage

  4. Merci pour ce lonnnng article, très complet j’espère décrocher un entretien prochainement! J’ai limite la pression depuis que j’ai lu votre article lol :p

    • Bonjour AZN,

      Contents que vous ayez apprécié! Nous vous souhaitons bonne chance pour votre futur entretien, auquel vous êtes maintenant bien préparé 🙂
      A votre disposition pour toute question supplémentaire,

      L’Equipe Contrat d’Apprentissage.

Comments are closed.