Le guide de l’apprenti mécanicien

Des outils de mécanicien

 

La mécanique automobile ou moto est votre passion et vous aimeriez travailler dans ce domaine ?

Il existe une voie de qualité pour exaucer votre rêve : l’apprentissage en mécanique.  Plusieurs filières vous conduiront à ce métier selon vos préférences : Bac pro, BTS ou DUT. Voie royale pour travailler dans la mécanique, ces formations permettent d’acquérir un véritable savoir-faire et les techniques pour exercer dans un garage ou à son compte.

Nous allons vous présenter ici les différentes  formations disponibles pour devenir un apprenti mécanicien ou aide-mécanicien, ainsi que le salaire auquel vous pouvez prétendre en choisissant cette voie.

Suivez le guide !

 

Un mécanicien travaille

L’apprentissage en mécanique, plusieurs chemins pour y accéder

 

Quel que soit votre niveau d’étude, il existe une solution adaptée à celui-ci pour devenir apprenti mécanicien.

La voie la plus rapide : le CAP mécanique

 

Si vous préférez des études courtes, le CAP mécanique est la solution. Cette formation se déroule en deux ans et peut être suivie en lycée, dans des écoles spécialisées ou encore par correspondance. Deux options sont disponibles (voitures particuliers et voitures industriels) et la formation peut s’effectuer en alternance ou non.
Dans ce cas, il faudra au minium 12 semaines de stage pour valider le diplôme.  Vous pouvez vous inscrire à la formation dès la 3ème.

 

Le bac professionnel

 

Dès le lycée, il est possible de choisir un baccalauréat spécifique : le Bac pro maintenance de véhicules automobiles. Sa préparation s’effectue en trois ans après la classe de 3ème, et des enseignements généraux, professionnels et spécifiques à la mécanique y sont prodigués.

A cela s’ajoutent différents stages en entreprise dont la durée varie de 16 à 18 semaines. Certains CAP et BEP permettent l’accès direct en deuxième année. Ce Bac est disponible dans 76 établissements français : lycées, CFA ou Instituts de France. A noter, certains CFA proposent une formation en alternance.

 

Les formations post-bac

 

En post-bac, le BTS est aussi un excellent choix pour devenir apprenti mécanicien. Plusieurs possibilités s’offrent à vous : BTS constructions métalliques,  BTS contrôle industriel et régulation automatique ou BTS MAI.

Environ 75 établissements préparent au BTS contrôle industriel : lycées, GRETA, AFORP, ENCPB ou encore CIPEN.  Le BTS se prépare en deux ans après l’obtention du Bac, et 12 semaines de stage en entreprise sont indispensables pour valider le diplôme.

Le BTS constructions métalliques se prépare en lycée ou en CFA, et  25 établissements offrent cette formation en France. Enseignement général et spécifique plus 8 semaines minimum de stage sont requis.

Autre BTS pour un apprentissage en mécanique : le BTS MAI ou Mécanique et Automatismes Industriels. Il se prépare en CFA, lycées et écoles d’ingénieurs, et six semaines de stage sont demandées. Pour accéder à cette formation, il est préférable de posséder un Bac scientifique – STI principalement.

Si vous désirez poursuivre vos études en université, vous pouvez opter pour un DUT génie industriel et maintenance ou génie mécanique et productique. L’accès à ces formations se fait après obtention du bac et sur dossier. Certains établissements ajoutent des tests ou/et un entretien. La formation s’effectue en IUT ou en CFA et dure deux ans, mais certains IUT proposent cette formation en trois ans avec apprentissage. Dans tous les cas, 10 semaines de stage minimum sont indispensables.

 

Un mécanicien couché sous une voiture

 

Le DUT génie mécanique et productique suit les mêmes principes.

Enfin, la Licence pro mécanique est aussi une valeur sûre pour accéder à la profession de mécanicien. Cette année d’études est accessible deux ans après un Bac mécanique, et peut être préparée en lycée public ou privé.

 

Pour une reconversion professionnelle

 

Devenir apprenti mécanicien peut se faire à tout âge. Si vous souhaitez une reconversion professionnelle à un âge avancé, vous pouvez tout à fait vous tourner vers une formation professionnelle mécanique dispensée en établissements spécialisés.

 

Une voiture dans un atelier mecano

 

Le salaire de l’apprenti mécanicien

 

L’apprenti mécanicien reçoit un salaire calculé en fonction de son âge et de son expérience. Ce calcul est basé sur un certain pourcentage du SMIC.

  • Ainsi pour un étudiant de moins de 18 ans, il faudra compter 25% du salaire minimum la première année, 37%, la seconde année et 53% la dernière année.
  • Si l’élève a entre 18 et 20 ans, la rémunération passe à 41% la première année, 49% la seconde et 65% la troisième.
  • Pour ceux qui ont plus de 21 ans, le salaire est de 53% du SMIC la première année, 61% la seconde et 78% la troisième année.

Il faut à noter que des majorations peuvent intervenir. Ainsi, le salaire d’un apprenti en mécanique qui prépare un diplôme de niveau IV (Bac), pourra être majoré de 10%. Pour un BTS ou un DUT, la majoration est la même.

A savoir encore sur l’apprentissage mécanique

 

Les différentes formations d’apprentissage en mécanique présentées ci-dessus visent à préparer l’étudiant à son futur métier. Pour cela, il devra suivre des cours de communication afin de savoir recevoir et écouter les différentes requêtes de clients.

Il devra bien entendu apprendre et comprendre comment fonctionne un moteur et toutes les technologies qui y sont associées. Il devra aussi pouvoir établir un diagnostic précis et trouver d’où provient une panne. Il devra naturellement réaliser toutes les opérations visant à la réparation du véhicule, de la simple vidange au remplacement de pièces endommagées. Enfin, il devra aussi pouvoir effectuer les différents contrôles aujourd’hui obligatoires : antipollution, techniques…

Pour être un bon apprenti mécanicien, il est indispensable d’être habile de ses mains et réactif. Précision et rigueur sont aussi au programme sans oublier un excellent esprit d’analyse. Même si aujourd’hui, la mécanique est de plus en plus informatisée, il faut savoir travailler avec ses mains et bricoler.

Un apprentissage en mécanique peut ne pas s’avérer suffisant si vous désirez vous spécialiser – moto, poids lourds… Vous pouvez, dans ce cas, vous tourner vers des formations adaptées – CAP et Bac Maintenance des véhicules automobiles avec option Véhicules de Transport Routier ou motocycles par exemple. Des mentions complémentaires (MC) peuvent aussi intervenir comme la maintenance des moteurs Diesel ou la maintenance des systèmes embarqués de l’automobile.

Enfin, être un apprenti mécanicien ouvre la voie vers un métier très recherché par les garagistes que ce soient des franchises ou des indépendants. C’est aussi une excellente solution pour ouvrir son propre garage.

 

Un homme répare un moteur

 

Commencez votre apprentissage mécanique !

 

Vous savez tout sur les formations apprenti mécanicien. Il ne vous reste plus à sélectionner votre établissement. N’hésitez pas à utiliser notre site pour poser vos questions et pensez à jeter un œil à nos autres guides (comment faire un cv, une lettre de motivation, etc.) avant de postuler.  Vous pouvez également naviguer sur de nombreux sites qui proposent des annonces pour trouver un stage dans ce domaine.  Vous pourrez y sélectionner des offres d’apprentissage en atelier pour une formation de CAP mécanique ou un Bac pro.

Et si vous avez un entretien, consultez notre guide de l’entretien d’embauche !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here