Quelle aide financière pour le jeune apprenti ? Le guide de l’aide pour Apprenti

L’Apprentissage est la voie royale vers l’emploi et la formation à un métier. Mais se lancer en entreprise, c’est aussi souvent devoir déménager, trouver un logement, se déplacer tous les jours… Et tout cela a un coût.

Heureusement, l’aide financière pour le jeune apprenti existe sous différentes formes, que nous allons aborder.

Le premier geste vient du CFA qui délivre dès inscription la carte nationale d’apprenti. Opérationnelle sur tout le territoire national, elle confère à l’apprenti des avantages tarifaires dans de nombreux domaines de service tels que les transports, l’assurance, les activités culturelles, etc., et autres activités ludiques. Cette carte renouvelée annuellement est valable jusqu’à la fin de l’apprentissage.

Mais quelles sont les autres aides financières prévues pour les apprentis ? La réponse ci-dessous.

Une loupe, une calculatrice et de l'argent

1)    L’aide financière pour les jeunes apprentis

Annoncée par le premier ministre en 2016, cette aide pour les apprentis prévoit le versement de 335 euros (versés une fois seulement) à ces derniers.

Pour obtenir cette aide financière, vous devez être un jeune apprenti de moins de 21 ans, et votre contrat d’apprentissage doit avoir débuté entre le 1er Juin 2016 et le 31 Mai 2017.

Cette aide pour les jeunes apprentis est bien sûr cumulable avec les autres aides que nous aborderons par la suite.

 

2)    Aide au logement pour l’apprenti : les différents dispositifs

Lorsqu’un jeune est sur le point de démarrer une formation d’apprenti en alternance dans un nouveau lieu, il doit généralement trouver un lieu où vivre (appartement, studio, etc.). Cependant, trouver un logement et obtenir la confiance d’un bailleur n’est pas une mince affaire.

Heureusement, plusieurs aides au logement sont accessibles aux apprentis, et permettent de glaner une certaine marge financière et aident à convaincre les bailleurs. Voyons quelles sont ces aides et les critères requis pour y prétendre.

L’allocation logement : l’aide logement de base pour l’apprenti

L’allocation logement est versée par la caisse d’allocation familiale, et prend en charge une partie du loyer du jeune apprenti. La somme octroyée dépend du coût de la location, des revenus du demandeur, de la surface louée, du nombre de locataire ou encore de la composition du foyer.

Il est possible d’obtenir une simulation de l’aide avant de lancer une démarche sur le site officiel de la CAF. Elle s’obtient en déposant un dossier, à noter que celui-ci peut être rempli en ligne sur leur propre site.

Deux personnes se serrent la main

L’aide « Mobili Jeune » :

Mobili Jeune est une autre aide au logement dédiée aux jeunes apprentis. Elle est dispensée par Action Logement, site sur lequel l’apprenti peut déposer sa demande. Les conditions d’octroi sont les suivantes :

  • être en contrat d’apprentissage ou de professionnalisation,
  • avoir moins de 30 ans,
  • avoir un revenu inférieur ou égal à 1 498,97 € (Smic brut),
  • avoir signé un bail, une convention voire une colocation.

Cette aide financière pour apprenti est cumulable avec celle au logement délivrée par la CAF. La demande peut être déposée 3 mois avant le démarrage de la formation en alternance et jusqu’à maximum 6 mois après. Son montant varie de 10 à 100€ maximum en corrélation avec l’aide de la CAF.

L’aide « Loca-pass » :

L’aide au logement Loca-Pass prévoit deux formes d’aide financière pour l’apprenti :

  • D’une part, l’avance ou le paiement, tout ou partie, du dépôt de garantie du logement. C’est un prêt à taux zéro, remboursable sur la durée du bail, mais plafonné à 25 mois. Mensualité minimale à 20 €.
  • D’autre part, la garantie Loca-pass tient lieu de caution pour le locataire. En cas de difficulté de trésorerie de ce dernier, elle garantit auprès du bailleur le versement du loyer et des charges dus par le locataire. La limite du loyer TTC est de 1 500 € sur Paris et de 1 300 € sur le reste du territoire. Cette couverture est active pendant 3 années à compter du démarrage de la location. Ces demandes s’effectuent en ligne sur le site d’Action Logement.

A noter : l’avance Loca-pass est incompatible avec une demande FSL (fond de solidarité au logement) et un dossier de surendettement en cours.

Des pièces de monnaie tombent

L’aide « Visale » :

La garantie Visale est comparable à Loca-pass dans son principe. Elle sert de garantie pour le bailleur et de caution pour le jeune apprenti.

Cependant, pour les apprentis, la garantie est uniquement validée pour des loyers plafonnés à 425 €, au-delà le locataire aura un taux d’effort de 50% maximum, c’est-à-dire que pour un loyer impayé de 600€, le locataire en situation difficile devra s’acquitter de 87,50 € maximum ((600 – 425)/2).

L’aide au logement pour apprenti Visale est à demander avant de signer le bail. La demande s’effectue en ligne sur le site d’Action Logement.

L’Habitat jeune, ou Foyer de Jeunes Travailleurs :

En cas d’échec d’obtention d’un logement, il reste une autre aide pour l’apprenti : les foyers de jeunes travailleurs ou habitat jeunes.

Les foyers de jeunes travailleurs mettent à disposition des chambres à loyer modéré pour les jeunes travailleurs isolés. Les demandes doivent être directement soumises auprès du foyer localisé. Les coordonnées d’un foyer sont disponibles dans la mairie de la commune concernée.

Des tas de pièces de monnaie

3)    Aide au transport pour les apprentis : les différents dispositifs

Tout d’abord, si vous avez moins de 27 ans, la Carte Jeune vous permettra de profiter de tarifs réduits sur tout le réseau SNCF. La carte coûte 50 € par an. Mais il existe d’autres abonnements SNCF qui garantissent des tarifs préférentiels sur certains trajets. Aussi, en prenant des forfaits TGV et INTERCITES, vous pouvez obtenir des tarifs exclusifs à 1,50€ par trajet.

Pour voir les différents abonnements SNCF, c’est ici.

Par ailleurs les usagers du TER peuvent également profiter de l’abonnement élève, étudiant, apprenti. Selon le trajet, les prix sont réduits grâce aux formules proposées. De plus, l’abonnement propose aux apprentis des déplacements à -50% en mode loisirs. Cette carte s’obtient en déposant un dossier à votre gare.

Pour ce qui est des transports en communs, il n’existe pas d’aide au transport en tant que telle pour les jeunes apprentis, mais de nombreux tarifs préférentiels sont appliqués pour les jeunes travailleurs. Rendez-vous donc dans un bureau d’information du réseau de transport en commun de votre ville.

4)    Les aides régionales pour les apprentis

En tant qu’apprenti, vous pouvez obtenir des aides financières auprès de votre Région, via les programmes d’aides régionales à destination des apprentis.

Ces programmes destinés à soutenir l’apprentissage prévoient des aides financières aux montants variés et de nature diverse (aide au transport, au logement, etc.). Pour vous renseigner, rendez-vous sur le site du conseil régional de votre région.

Notons par exemple que la Nouvelle-Aquitaine propose une aide régionale pour jeune apprenti dite « premier équipement professionnel des apprenti(e)s »,  aide allant de 110 à 360 €. Toujours dans cette région, une aide aux transports, versée annuellement, se calcule en tenant compte de la distance entre l’employeur et le CFA : pour exemple sur une distance de 31 à 61 km, l’aide serait de 150 €.

Certaines régions proposent aux CFA un fond social d’aide aux apprenti(e)s, ayant comme principale fonction de soutenir ponctuellement l’apprenti en situation de difficultés financières.

Autre assistance aux apprentis, l’aide au permis B. Certaines régions, notamment la Nouvelle-Aquitaine, proposent jusqu’à 1200 €. Cette aide est relative car liée aux revenus de l’alternant, ainsi qu’à la catégorie de sa formation.

Aussi, il convient de se rapprocher de sa région voire de son CFA qui doit être capable de l’informer sur l’aide régionale pour apprenti mise en place. A défaut, la mission locale recèle également les infos sur les aides régionales.

Des billets d'euros 

Conclusion : renseignez-vous, et profitez d’aides financières variées !

Vous l’avez compris, avant de démarrer votre apprentissage, vous avez tout intérêt à vous tourner vers les acteurs suivants :

  • Votre CFA
  • La Caisse d’Allocation Familiales
  • Le site Action Logement
  • La SNCF
  • Le réseau de transport en commun de votre ville
  • Le site du conseil régional de votre région

En vous informant au maximum sur les différents dispositifs d’aides prévu pour les apprentis, vous pourrez commencer votre alternance sans stress financier !

Et si vous n’avez pas encore de contrat, n’hésitez pas à consulter nos guides sur le CV, la lettre de motivation, ou encore l’entretien d’embauche !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here