Le CPF, succès, modalité et arnaques – Le Guide Pratique

Le Compte Personnel de Formation ou CPF, a été créé par le Ministère du Travail afin de financer des formations continues destinées aux salarié(e)s. Il a rencontré un franc succès les années qui ont suivi sa création, il est cependant encore assez méconnu de toutes les personnes éligibles.

1- Qu’est-ce que le Compte Personnel de Formation ?

2- À qui s’adresse-t-il ?  

3- Un succès retentissant

Qu’est-ce que le Compte Personnel de Formation ou CPF ?

Le Compte Personnel de FormationouCPF a été créé afin de permettre à toutes les personnes actives dès lors qu’elles entrent sur le marché du travail, de bénéficier de formations utilisables tout au long de leur vie professionnelle et de leur propre initiative.

L’objectif est de maintenir leur employabilité et les former sur de nouvelles compétences.

Pour voir l’état de votre CPF, vous pouvez vous rendre sur le site officiel moncompteformation.gouv. Si vous n’avez pas encore de compte, il vous suffira de rentrer votre numéro de sécurité sociale.

Pour qui ? 

Pour bénéficier du CPF, il faut être âgé(e) d’au moins 16 ans et avoir un pied dans le monde du travail. À l’exception des jeunes de 15 ans en apprentissage, il est possible de demander une dérogation pour avoir le droit au CPF.

Que vous soyez salarié(e) en contrat à durée déterminée, indéterminée ou en apprentissage, les crédits s’accumulent sur votre CPF dès votre première année en entreprise.

Les jeunes en apprentissage peuvent profiter de n’importe quelle formation proposée, tout dépend de leurs crédits disponibles sur leur CPF. Si un(e) apprenti(e) ne dispose pas d’assez de crédits pour une formation, il ou elle peut demander à son employeur un abondement.

Sachez que même à la fin de votre contrat, les crédits acquis sur votre CPF sont maintenus.

Le CPF a rencontré un franc succès

Instauré depuis 2015, le CPF a été réformé en 2018 par la réforme de la formation professionnelle. Depuis 2018, est désormais crédité en euros et non plus en heures comme ce fut le cas en 2015.

Après la réforme, le nombre de dossiers a presque doublé pour 2020, mais la croissance ne s’arrête pas là. En effet, on compte plus de 2 millions de formations validées en 2021, deux fois plus qu’en 2020. 

Les formations les plus demandées sont notamment pour obtenir le permis de conduire (310 000 formations), l’apprentissage d’une langue étrangère (Toeic et Tosa avec 377 000 formations) ou des formations afin de reprendre ou créer son entreprise (220 000 formations).

La crise de la covid a beaucoup contribué à ce succès puisque les confinements, chômages partiels ou techniques ont libéré du temps aux salarié(e)s leur permettant d’en profiter pour acquérir de nouvelles compétences ou même changer de domaine. De plus, beaucoup de formations peuvent désormais s’effectuer à distance.

Pour finir, faites attention aux arnaques ! Il ne faut en aucun cas donner vos codes CPF, ni sécurité sociale à qui que ce soit et aucun professionnel n’est autorisé à vous demander vos informations personnelles. Beaucoup de sociétés démarchent des prospects en proposant des offres pour votre CPF, ce sont des pratiques frauduleuses dans le but de voler vos données personnelles.

 Voici les dernières actualités qui pourraient vous intéresser :

L’UE veut faciliter la mobilité des apprenti(e)s grâce au programme Erasmus+

Ouverture des inscriptions de la 37e édition des “Meilleurs Apprentis de France”

Quelles seront les mesures pour les étudiants positifs au Covid-19 ?

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Cornelia Dumagnier

Cornelia Dumagnier

Étudiante en communication et marketing digital, Cornélia est Community Manager après avoir été diplômée d'un BTS Tourisme.