Artisanat : L’apprentissage a le vent en poupe

D’ici 2027, le gouvernement envisage d’atteindre le plein emploi. Plein emploi déjà présent dans le secteur de l’artisanat, par voie d’apprentissage et qui conduit à de nombreux débouchés. Malgré la crise sanitaire de ces deux dernières années, l’apprentissage dans l’artisanat n’a jamais cessé de croître.

Selon une récente étude, près de 176 000 apprentis ont été formés en 2020-2021 par des entreprises artisanales. C’est un record depuis 2010, une hausse de 14 % par rapport à l’année précédente. 

Ce dispositif connaît un succès fulgurant, puisqu’il permet à des jeunes de 16 à 29 ans, de préparer un diplôme et de travailler en entreprise. Ils alternent formations en entreprises et formation scolaire en Centre de Formation d’Apprentis (CFA).

L’alternance permet aux jeunes d’être opérationnels rapidement en entreprise, d’être salariés et d’avoir un diplôme qualifié. Les apprentis ont 80% de chance, de trouver un emploi dans les 7 mois suivants la fin de leur cursus.

De plus en plus d’apprentis en post-bac

Les études supérieures constituent un véritable succès pour accéder aux métiers de l’artisanat. En 2020-2021, ce sont 18 % des apprentis inscrits en première année qui étaient dans une formation post-bac, contre 11 % l’année précédente. Une aubaine pour les BTS, dont le nombre d’apprentis s’est accru de 69 %. Cette évolution de parcours répond à une demande des entreprises, mais aussi des jeunes en formation.

Succès de la réforme de l’apprentissage

La croissance du nombre d’apprentis concerne l’ensemble des secteurs de l’artisanat. Mais celui de la fabrication et des services reste le préféré. Les effectifs y ont progressé de 19 % entre l’année 2019-2020 et l’année 2020-2021. La raison ? des secteurs qui se développe fortement, comme la fabrication de bières artisanales ou la fabrication d’articles en cuir.

En réalité, cet accroissement de l’apprentissage est la conséquence directe de la réforme de 2018. Les conditions d’exécution du contrat simplifiées, la rémunération des apprentis revalorisée et une aide unique de l’État pour les entreprises.

Depuis, peu importe le secteur d’activité, le nombre d’apprentis continu d’augmenter. Entre 2019 et 2021, il a doublé pour atteindre 730 000. Un phénomène qui a été encouragé par l’aide exceptionnelle du gouvernement depuis 2020, dans le cadre du plan France Relance. L’aide, qui devait prendre fin en juin 2022, a été prolongée jusqu’à la fin de l’année.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Megane

Megane