Apprentissage : le secteur aérien recrute

Apprentissage dans le secteur aérien

Trouver un poste au sein des équipages naviguant s’avère difficile depuis maintenant plusieurs années. Toutefois, il est encore possible d’accéder à de nombreux emplois au sol via les formations en alternance.

Le secteur aérien recrute en alternance grâce à l’apprentissage

Les compagnies aériennes et les aéroports ont besoin de personnel au sol et continuent à recruter :

  • des agents commerciaux,
  • des hôtesses d’accueil et d’escale,
  • des techniciens de maintenance, etc.

De très nombreux métiers sont accessibles grâce à la multitude de sous-traitants et de fournisseurs du transport aérien. Ces recrutements se font en grande partie via des contrats d’apprentissage et de professionnalisation.

Opcalia, qui est un Organisme paritaire collecteur agréé (dans la collecte et la gestion des contributions des entreprises au titre de la formation professionnelle continue), estime ainsi que le nombre d’apprentis dans le secteur aérien en France a augmenté de 25% en 2014 par rapport à l’année précédente, pour atteindre 1300 apprentis.

Toujours selon Opcalia, les formations s’effectuent principalement dans les entreprises d’assistance en escale (80%) et dans une moindre mesure dans les compagnies aériennes (20%). Enfin, la très grande majorité des emplois disponibles se concentrent en Ile-de-France autour des aéroports Parisiens (Roissy-Charles de Gaulle et Orly).

 

Un cadre favorable à l’insertion professionnelle

Le secteur aérien bénéficie de plusieurs dispositifs pour aider à l’insertion et la formation des jeunes :

Autres adresses utiles :

  • La FNAM : la Fédération Nationale de l’Aviation Marchande.
  • Le CFA de l’aérien : Centre de Formation des Apprentis spécialisé dans les métiers de l’aérien.
  • Aéroport de Paris : l’entreprise recrute de 150 à 200 jeunes en alternance chaque année.

L’Apprentissage : la voie royale vers l’emploi

Le contrat d’apprentissage, c’est :

  • Une alternance entre études et travail, avec rémunération,
  • Une possibilité d’obtenir un diplôme de tout niveau, du CAP au Bac+5,
  • Un accès facilité à l’emploi avec près de 60% des contrats d’apprentissage transformés en contrats fixes.

Sources :
– http://www.air-journal.fr/2015-07-15-emploi-lacces-au-secteur-aerien-via-lalternance-5147199.html
– http://www.lefigaro.fr/decideurs/expertise/2015/07/23/33005-20150723ARTFIG00167-aeroport-de-paris-accueille-200-jeunes-en-alternance.php

Source photo : SuperJet International – Flickr

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Morgan Marietti

Morgan Marietti

Formateur consultant, il a été également le fondateur et le président de l’Association Nationale des Apprentis de France entre 2010 et 2014. L’apprentissage est son sujet de prédilection, et pour cause : il totalise 5 années d’alternance lors de son cursus scolaire dans la qualité, le marketing et le communication.