La Suisse : champion européen de l’Apprentissage

drapeau suisse - apprentissage

Alors que l’Apprentissage peine à séduire les jeunes français, la Suisse présente des chiffres record. Chez notre voisin européen, deux tiers des jeunes de plus de 15 ans optent pour l’apprentissage. Le résultat ? Un des taux de chômage les plus bas du monde occidental.

Il y a deux semaines, à la mi-avril, François Hollande effectuait une visite de deux jours en Suisse. L’occasion pour le président français de constater la formidable réussite du système du contrat d’apprentissage chez notre voisin. En effet, la réussite économique du pays impressionne toujours, notamment du fait de son taux de chômage relativement faible.
Parmi les facteurs principaux de la santé économique de la Suisse, l’Apprentissage. En Suisse, l’apprentissage est une formation d’excellente réputation, très valorisée par le gouvernement et prisée par les employeurs comme les jeunes étudiants. Ce sont donc deux tiers des étudiants de plus de 15 ans qui choisissent cette formation, et 95% de ces jeunes trouvent du travail à l’issue de leur formation.

Ces chiffres impressionnants sont loin de ceux constatés en France, où l’apprentissage peine à s’imposer. Mais les excellents résultats constatés dans les pays voisins comme la France et l’Allemagne renforceront sans doute encore la volonté du gouvernement français de faire de l’apprentissage une priorité. François Hollande a d’ailleurs confirmé cette volonté en présentant de nouvelles mesures, applicables dès la rentrée prochaine, pour alléger le coût d’un apprenti pour une entreprise. En Suisse, un apprenti produit plus qu’il ne coûte à un employeur. En se rapprochant de ce modèle, la France pourrait peut être enfin redorer le blason de l’apprentissage, et imposer cette formation d’excellence comme une solution concrète au chômage de masse.