Maître d’apprentissage – Rôle et missions

Maitre d'apprentissage

Dans le cadre du contrat d’apprentissage, l’apprenti est obligatoirement suivi dans ses activités par un tuteur, dénommé « Maître d’Apprentissage ».

Désigné par l’employeur, le maître d’apprentissage a pour mission d’accompagner l’apprenti dans sa formation. Il l’encadre dans ses activités quotidiennes, assure la cohérence de la formation entre les enseignements théoriques délivrés par le Centre de Formation des Apprentis (CFA) et l’expérience pratique acquise en entreprise.

Sommaire
Qui peut être maître d’apprentissage ?
Combien d’apprentis peut encadrer un maître d’apprentissage ?
Les missions du maître d’apprentissage
Les obligations de l’employeur
La déclaration du maître d’apprentissage par l’employeur

 

Rôle du maître d'apprentissage

 

Qui peut être maître d’apprentissage ?

La fonction de maître d’apprentissage peut être remplie par :

    • l’employeur lui-même,
    • un salarié désigné par ce dernier,
    • voir une équipe tutorale.

Dans cette dernière hypothèse la fonction de maître d’apprentissage est alors partagée entre plusieurs salariés. Au sein de cette équipe tutorale est désigné un « maître d’apprentissage référent », qui aura pour rôle d’assurer la coordination de l’équipe ainsi que la liaison avec le CFA.

Pour être maître d’apprentissage, le tuteur doit remplir l’une des 3 conditions suivantes :

    • Être titulaire d’un diplôme ou d’un titre relevant du domaine professionnel correspondant à la finalité du diplôme ou du titre préparé par l’apprenti et d’un niveau au moins équivalent, justifiant de 2 années d’exercice d’une activité professionnelle en relation avec la qualification visée par le diplôme ou le titre préparé.
    • Justifier de 3 années d’exercice d’une activité professionnelle en relation avec la qualification visée par le diplôme ou le titre préparé et d’un niveau minimal de qualification déterminé par la commission départementale de l’emploi et de l’insertion.
    • Disposer d’une expérience professionnelle de 3 ans en rapport avec le diplôme ou le titre préparé par l’apprenti après avis du recteur, du directeur régional de l’alimentation, de l’agriculture et de la forêt ou du directeur régional de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale. L’absence de réponse dans un délai d’un mois à compter de la saisine de l’autorité compétente vaut avis favorable.

A noter : les stages et les périodes de formation effectués en milieu professionnel, dans le cadre d’une formation initiale ou continue qualifiante, ne sont pas pris en compte dans le décompte de la durée d’expérience requise.

 

Combien d’apprentis peut encadrer un maître d’apprentissage ?

Une entreprise peut accueillir au maximum deux apprentis par maître d’apprentissage.

Toutefois, un troisième apprenti peut être confié à un maître d’apprentissage s’il a redoublé suite à son échec aux épreuves finales de l’année précédente.

 

Les missions du maître d’apprentissage

Le maître d’apprentissage est l’interlocuteur privilégié de l’apprenti au sein de l’entreprise d’accueil.

Il doit remplir plusieurs missions :

  • S’assurer de l’intégration de l’apprenti : il lui fait découvrir l’entreprise, les différents services, les membres de son équipe de travail.
  • Le familiariser avec le lieu de travail : les équipements, les méthodes de travail.
  • Organiser le poste de l’apprenti, décrire très clairement le tâches qui lui sont confiées.
  • Prendre de son temps pour l’encadrer dans son activité.
  • Contribuer à la bonne acquisition des connaissances et des compétences requises pour l’obtention du diplôme préparé par l’apprenti : l’aider à améliorer ses performances, à acquérir les savoir-faire essentiels, à gagner en autonomie, et à saisir les enjeux du métier dans sa globalité.
  • Assurer la liaison avec le CFA, et suivre l’évolution de la formation de l’apprenti (parcours, résultats aux examens, etc.).
  • Évaluer l’apprenti et adapter son travail dans l’entreprise en conséquence.

 

Obligations de l’employeur

Il s’engage à :

    • Permettre au maître d’apprentissage de dégager le temps nécessaire sur ses horaires de travail, pour qu’il puisse accompagner l’apprenti efficacement et assurer les relations avec le CFA.

.

  • Veiller à ce que le maître d’apprentissage bénéficie de formations lui permettant d’exercer correctement sa mission et de suivre l’évolution du contenu des formations dispensées à l’apprenti et des diplômes qui les valident.

 

Déclaration du maître d’apprentissage par l’employeur

L’employeur est tenu de déclarer au CFA l’identité du Maître d’Apprentissage désigné dans sa déclaration relative à l’organisation de l’apprentissage.

La déclaration doit comprendre :

      • Le diplôme ou titre professionnel préparé par l’apprenti,
      • Le nom et le prénom du maître d’apprentissage,
      • Le diplôme ou titre professionnel le plus élevé dont il est titulaire,
      • l’expérience professionnelle dont dispose le maître d’apprentissage.

Un contrôle est effectué par la DIRECCTE au moment de l’enregistrement du contrat d’apprentissage.

L’employeur doit informer l’organisme chargé de l’enregistrement des contrats d’apprentissage de tout changement concernant le maître d’apprentissage désigné.

Maître apprentissage

Sources :
– Code du travail : article L6223-1, article R6223-6, article R6223-24, article R6226-5, article R6226-6.
http://travail-emploi.gouv.fr/.